Insolite du crowdfunding : Ostrich Pillow

Insolite du crowdfunding : L’inspiration par l’autruche

Insolite du crowdfunding : Ostrich Pillow

La fin de l’année approche. Et avec elle, le stress des dernières dates butoirs, des achats de Noël, des déplacements pour aller voir tata et tonton, celui de l’estomac (et du foie) devant digérer deux réveillons et enfin, celui du choix des bonnes résolutions.

Fin d’année et effervescence approchent donc. Et avec eux, la fatigue. Mais le studio BananaThings (ou Kawamura-Ganjavian) à une solution pour y remédier : « l’Ostrich pillow ».

Synopsinsolite

La vie est par nature fatigante : si elle ne l’était pas, pourquoi devrions-nous dormir toutes les nuits ?

Et parallèlement, elle nous en demande toujours plus : plus d’efficience, plus de productivité, plus connecté, plus de mobilité, plus de flexibilité, plus de tout. Mais toujours moins d’énergie.

Le Studio BananaThing, porteur du projet, nous aide à traverser ses journées bien remplies. Et cela par la sieste ! Où et quand nous le souhaitons : dans les transports, au travail (durant la pause de midi bien sûr), sur un banc, dans un ouragan, etc. Et cela grâce à un oreiller au design particulier puisqu’il faut y glisser la tête, d’où son nom « ostrich » voulant dire autruche.

Insolite du crowdfunding : Ostrich Pillow

Insolite du crowdfunding : Ostrich Pillow

Ce design a pour but de créer un environnement privé dans un lieu public : de s’isoler de l’ambiant. Cerise sur le gâteau, il vous rendra inoubliable auprès des passants. En clair, en plus de vous reposer, vous rendrez particulière la journée des autres. Une BA à faire valoir auprès du gros joufflu.

Insolite du crowdfunding : Ostrich Pillow

Paradoxal de proposer une sieste alors que le temps se fait si précieux ? Pas vraiment si l’on considère les résultats de certaines études : 20 minutes de repos augmenteraient la productivité de 30% et limiteraient les complications cardiaques. Et qui n’aime pas faire une pause ? Ça ne peut que rendre heureux, donc, plus motivé !

Et si vous n’êtes vraiment pas du genre à faire la sieste, dites-vous que tout le monde a le droit de faire l’autruche de temps en temps. Mais pas plus de 20 minutes par jour.

Aspect Global

Comme vous pouvez le voir, la campagne s’appuie sur de belles photos du produit et de sa mise en situation.

Le plus intéressant est la construction du discours du porteur de projet. Au lieu d’expliquer le produit (ou la proposition de valeur), le porteur se pose les questions que tout à chacun pourrait avoir devant un tel objet. Pour ensuite y répondre et développer son argumentaire. La lecture est alors plus simple et plus prenante. En une minute, le contributeur saisit le projet et l’intérêt (ou non) de l’ostrich pillow.

Un autre point à souligner est la fréquence et le nombre des mises à jour que le porteur a fourni à sa communauté de contributeurs. 35 pour une campagne de 30 jours (bien que certaines ne concernaient pas le projet en lui-même mais la vie du studio et ses futurs projets). Le plus important est que les contributeurs se sentaient écoutés et intégrés au processus.

Le crowdfunding ne se résume pas à trouver des financements. Il doit servir à étendre sa « communauté » : lui être profitable pour en retour profiter de l’intelligence collective.

Contreparties

Les contreparties sont cohérentes en cela qu’elles ne concernent que le produit : l’ostrich pillow. Seule la quantité d’oreillers varie entre les contreparties.

À noter qu’une contrepartie spéciale (limitée en quantité) était tout de même proposér pour les plus rapides et convaincus : -10$ et les frais de port offerts. De quoi lancer la mécanique : une campagne qui démarre fort à plus de chance de réussir. C’est pour cela que nous conseillons à nos porteurs d’activer et stimuler leurs réseaux avant que la campagne ne soit lancée.

Résultat

Malgré un design particulier, le produit a convaincu plus de 1800 amateurs de sieste. La campagne s’est donc achevée avec 195 000$ alors que le porteur en demandait 70.

Jouer sur le fait que faire la sieste augmente les performances (professionnelles) a sans doute participé au succès de la campagne. Il est étonnant de voir le succès des produits ou services traitant du domaine du développement personnel. L’axe de la communication est donc perspicace : notamment avec un slogan comme « Dream Here » (Rêvez ici (et maintenant)) qui fait directement appel à un imaginaire positif.

Vous pouvez sans doute détourner l’usage de l’oreiller pour vous isoler entre deux plats le soir de Noël.  Mais attention à ce qu’on ne vous prenne pas pour la dinde.

 

Enfin, si vous n’êtes pas prêts pour l’oreiller intégral, vous pouvez opter pour des modèles plus « discrets » : ici et .

Article lu 79 fois, dont 1 aujourd'hui.

Partagez cet article!

Related post

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Blog Crowdfunding

logo breizhfunding

A PROPOS

Breizhfunding, le blog sur l'actualité du crowdfunding et de la Bretagne

DERNIERS TWEETS

SUIVEZ-NOUS

Lancé par GwenneG, plateforme de financement participatif breton