Gin H2B : Gast and Furious !

La campagne du Gin H2B vient de batttre un record : elle est celle qui a atteint le plus rapidement ses objectifs. Et ce n’est pas fini. Vous avez jusqu’au 12 décembre pour aider ce projet et en faire alors la campagne qui aura le plus largement dépassé son objectif… Ça donne le tournis. Reprenons nos esprits, et revenons aux « oriGin » du succès.

Gin H2B

On appelle cela un raz de marée, une déferlante, de celle qui aurait pu engloutir la ville d’Ys. Depuis les débuts de la plateforme GwenneG, jamais campagne n’avait été bouclée aussi vite. Et il y en a eu quelques-unes (48 pour être précis). C’est bien simple : si le produit devient célèbre un jour et qu’Hollywood décide d’en faire un film, ils l’appelleront surement Gast ! and Furious. 

28 jours pour casser la baraque

fondateurs

Oui, les porteurs du projets H2B, (acronyme malin de Henri, Bertrand et Bertrand) peuvent être heureux. En quelques jours, les Morbihannais ont rempli leur objectif de campagne plus vite qu’aucun autre avant. Ils leur reste même encore 28 jours pour faire péter le plafond, avant les bouchons, et s’offrir ainsi du matériel pour travailler dans les meilleures conditions possibles.

Qu’est ce qui explique ce beau succès ?

Evidemment, on voit venir ici les mauvaises langues, qui s’évertueront à nous démontrer qu’il y a toujours beaucoup plus de bretons à s’intéresser aux questions d’alcool qu’à, par exemple, la reproduction du Fuligule milouin, ce mignon petit nicheur-migrateur que l’on trouve dans notre belle région. 

C’est certain. Mais à notre avis, cela ne fait pas tout. On voit au moins deux autres bonnes raisons au succès de cette campagne, et au succès du H et des 2B. 

Un projet local et classe

1/ D’abord, le projet est local et franchement classe. Loclasse quoi. Rien que la bouteille, dont le design a été confié à l’agence rennaise Designe et qui joue avec le code des signaux maritimes, est un appel alléchant à l’achat. Et tout autant que le contenant, le contenu lui aussi affiche ses atouts : il est conçu uniquement à partir de plantes bretonnes dont les délicieuses baies de genièvre. Cela promet

Impossible n’est jamais breton

14525059_319838995039398_6077407984788137981_o

2/ En Bretagne, dans l’alimentaire, on aime tenter des choses. Et on aime ceux qui les tentent. Peut-être parce que, pendant très longtemps, le menu fut ici limité… Aujourd’hui, on n’hésite plus, on innove à toute berzingue en prenant les ribins, loin des sentiers battus. Prenez le whisky (pas la version bretonne), le foie gras, ou même l’incroyable profusion des brasseries bretonnes qui font de la région la 3ème en France en terme de production. Impossible n’est jamais breton.  En plus, les récompenses pleuvent drue comme un soir de novembre sur les produits de la région… C’est de de bonne augure pour H2B.

Tout ceci explique le succès rapide du projet. Alors, avant de pouvoir enfiler votre gin breton (on n’a pas pu résister), vous pouvez encore donner un dernier coup de pouce à H2B sur notre plateforme. Vous avez jusqu’au 12 décembre.

Article lu 174 fois, dont 1 aujourd'hui.

Partagez cet article!

Related post

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Blog Crowdfunding

logo breizhfunding

A PROPOS

Breizhfunding, le blog sur l'actualité du crowdfunding et de la Bretagne

DERNIERS TWEETS

SUIVEZ-NOUS

Lancé par GwenneG, plateforme de financement participatif breton