Interview porteurs de projetInterviews

5 questions au porteur de projet : Virtual Zone

Virtual Zone

Quelques semaines après la fin de sa campagne, voici que nous interviewons l’équipe de Virtual Zone qui avait réussi à récolté 2 240€ via leur campagne de financement participatif soutenu en partie par la Région Bretagne.

Quel est ce projet ? Quelle a été leur expérience ? Réponses:

 

1/Racontez-nous en quelques lignes votre projet.

Virtual Zone est une plateforme interactive en ligne qui vise à faciliter l’accès à l’information d’une structure. L’idée est de permettre à l’utilisateur de se rendre virtuellement dans la structure, de pouvoir la visiter mais aussi d’interagir avec des IA (intelligences artificielles) et de pouvoir avoir un aperçu des différents services qu’elle propose.

 

2/Comment avez-vous connu le financement participatif et comment/pourquoi avoir choisi GwenneG ?

J’ai d’abord entendu parler de l’accélérateur d’initiative jeune et je suis, ensuite, tombé sur la plateforme Gwenneg. Après avoir regardé les différents projets proposés sur la plateforme, j’ai trouvé que la présentation des projets était vraiment bien faite et je les ai donc contacté pour proposer le projet.
3/Comment s’est passée la campagne ?

Dans l’ensemble, je dirais que la campagne c’est bien passé ! Cela est notamment dû à l’accompagnement de l’équipe de GwenneG en amont du lancement officiel de la campagne ! Ils m’ont vraiment bien préparé à la gestion de cette campagne.

 

4/Si vous aviez un conseil à prodiguer aux futurs porteurs de projets, lequel serait-il ?

Si je devais donner un conseil c’est d’abord de vraiment bien communiquer, le plus possible, de ne rien lâcher car il y aura des moments difficiles mais il faut tenir jusqu’au bout !

 

5/Et maintenant c’est quoi le futur de votre projet ?

J’espère vraiment que ce projet pourra intéresser d’autres structures et qu’il pourra atteindre son but premier, c’est-à-dire aider certaines personnes en facilitant l’accès à l’information.

 

Retrouvez Virtual zone sur leur page Facebook

Écrire un commentaire