Veille économique bretonne

La Bretagne, référence dans le domaine de la cybersécurité

La Bretagne référence dans le domaine de la cybersécurité

L’interconnexion continue des objets et systèmes va de pair avec l’augmentation des problèmes de cybersécurité. De la divulgation des adresses et noms des utilisateurs du site de rencontre extraconjugale Ashley Madison au piratage de TV5 Monde. En passant par celui de la correspondance électronique d’Hillary Clinton au ransomware des hôpitaux, la sécurité des données et systèmes informatiques concerne tout le monde. Preuve de cela, s’il en faut encore, la récente annonce de Yahoo du vol des données de 500 millions de comptes.

La Bretagne référence dans le domaine de la cybersécurité

Les enjeux économiques et humains de la cybersécurité

L’impact économique des attaques informatiques sont difficiles à chiffrer : de plusieurs centaines de milliers d’euros à plusieurs centaines de millions pour celles survenant en Europe selon les sources. Cependant, elles ont souvent des effets connexes visibles et bien réels. La fausse alerte terroriste du 17 septembre dernier résultant d’un piratage à mobiliser des forces armées, provoquant des tensions sociales et le bouclage d’un quartier très commerçant. L’affaire « The Interview » prouve qu’un piratage peut modifier et/ou aggraver des relations au niveau international (entre autres choses).

La cybersécurité est aussi un enjeu d’avenir ou pour un développement serein.
Il n’aura échapper à personne que de plus en plus d’objets du quotidien peuvent se connecter. Et cette tendance ne risque pas de ralentir. Prenons le cas des voitures connectées et imaginons les dégâts que pourrait provoquer leur piratage. Possibilité qui a d’ailleurs été démontrée lorsque des experts ont pris à distance le contrôle de ce type de véhicule. Montrant la naïveté des constructeurs automobiles ou autres objets connectés.

La cybersécurité est aussi donc une réponse au déficit de confiance qu’éprouvent de plus en plus d’individus envers les organisations récoltant et utilisant leurs données. Et un enjeu de réputation pour ces organisations. D’autant plus important que de nombreux modèles d’affaire reposent aujourd’hui sur l’analyse et l’utilisation des données (d’usage).

Invest in Cyber

D’où l’intérêt d’une convention comme « Invest in Cyber » qui discute des problématiques de cybersécurité, expliquant les tenants et les aboutissants et mettant en contact acteurs de ce domaine et investisseurs. Étant une convention internationale se tenant à Rennes depuis 2015 (durant les « Opportunités du Digital »), elle démontre également l’engagement de la France mais surtout l’expertise du territoire breton.

Et cela peut représenter une aubaine pour la Bretagne.
92% des entreprises européennes ont connu un problème de sécurité informatique selon le rapport du cabinet d’assurance Lloyd’s. Et beaucoup de ces entreprises avouent leur ignorance dans le domaine de la cybersécurité bien qu’elles prennent de plus en plus conscience de son importance.
Le marché de la cybersécurité est alors prometteur : il connait une croissance de 7% par an et représente de nombreux emplois. Mais aussi d’avenir puisque médias, institutions, vie des individus (etc) vont de plus en plus se digitaliser.

La Bretagne, référence nationale en cybersécurité… Et bientôt internationale ?

La région Bretagne a des atouts pour s’affirmer en tant que référence. Elle abrite déjà le pôle d’Excellence Cyber et celui de compétitivité Images et Réseaux. Et peut compter sur des acteurs puissants et friands de solutions de cybersécurité comme DCNS (marine militaire) et Thales (aérospatial). Donc, pouvant jouer un rôle moteur auprès des nombreuses entreprises bretonnes de cybersécurité.

Autre fait appuyant cette « spécialité régionale », la French Tech Rennes/Saint-Malo a récemment été choisie comme pôle thématique en cybersécurité.

 

En bonus, une data visualisation des plus grosses brèches de sécurité par domaines : ici.


Sources

Écrire un commentaire